7 mars 2018

Propriété: que puis-je déduire des impôts?

Les propriétaires de leur logement peuvent déduire de leur revenu imposable les frais d’entretien et les intérêts hypothécaires.

La valeur locative, quant à elle, est imposable.

Les propriétaires d’une maison ou d’un appartement qui habitent leur propriété doivent payer un impôt sur la valeur locative. En revanche, ils peuvent déduire les frais d’entretien et les intérêts hypothécaires de leur revenu imposable.

Echelonner les travaux d’entretien

En principe, seuls les réparations et les travaux d’entretien visant à maintenir la valeur peuvent faire l’objet d’une déduction. Vous pouvez, pour ce faire, choisir entre une déduction forfaitaire ou la déduction des frais effectifs. En règle générale, plus la propriété est vieille, plus il vaut la peine de déduire les frais réels.
Quant à la déduction forfaitaire, la Confédération et la plupart des cantons distinguent deux catégories: 10% de la valeur locative (ou des recettes des loyers) pour les propriétés qui n’ont pas encore 10 ans, et 20% pour les bâtiments plus anciens.

La plus-value «verte»
Les investissements générant une plus-value ne peuvent en principe pas être déduits du revenu imposable.
Néanmoins, les investissements ayant pour but d’économiser de l’énergie en sont l’exception dans presque tous les cantons: renseignez-vous auprès de l’administration des impôts de votre commune des mesures d’assainissement écologiques déductibles.

Déduire les intérêts hypothécaires du revenu
Les acquéreurs de leur propre logement contractent la plupart du temps une hypothèque. Une solution qui influe sur la déclaration d’impôts: il est possible de déduire le crédit de la fortune et les intérêts hypothécaires du revenu. Plus l’hypothèque diminue via l’amortissement, plus la déduction fiscale sera moindre.
Si l’on a un revenu élevé, et que l’on souhaite faire des économies au niveau des impôts, il vaut donc la peine de ne pas rembourser – entièrement ou partiellement – l’hypothèque. Dans ce cas, un amortissement indirect est recommandé. Avant de prendre une décision, il est important de s’adresser à un conseiller en hypothèques qui calculera les conséquences exactes d’un amortissement indirect.

 

Source : ImmoScout24